Bien connaître le roquefort

2010-05-24-05-40-290.jpg

Info pratique : vous trouverez votre Roquefort Papillon chez votre fromager et dans certains supermarchés

Pour en savoir plus

 

Photo : © Joshua Targownik
www.pageandscreen.com

 

Il est toujours intéressant de connaître ce qui se cache derrière les produits que l’on aime déguster. Voilà pourquoi nous vous proposons une « fiche d’identité spéciale Roquefort » qui vous permettra d’être incollable sur le sujet.

 

Pour la petite histoire

Selon la légende, un berger oublia un morceau de fromage de brebis dans une grotte. Quand il le retrouva, quelques temps plus tard, il était couvert de moisissure. Sa curiosité le poussa à goûter et la saveur du fromage fut tellement apprécié qu’il devint l’une des plus grandes spécialités locales.

 

Par la suite, en 1411, une Charte de Charles VI reconnaît la nécessité vitale de défendre le Roquefort « en un pays où ne pousse ni pied de vigne, ni grain de blé ».

L’aventure se poursuit en 1666, lorsqu’un arrêt du Parlement de Toulouse concède aux habitants de Roquefort « le monopole de l’affinage du fromage tel qu’il est pratiqué de temps immémorial dans les grottes dudit village ».

La règle est donc stricte : « ne sera Roquefort que ce qui sortira des caves Roquefort ».

Seule dérogation, le lait de brebis Lacaune, nécessaire à la production du fromage peut être collecté dans une zone de 100 km autour de Roquefort-sur-Soulzon.

 

Ce fromage aveyronnais est aujourd’hui l’un des plus connus et des plus exportés au monde. Son goût typé et intense sont ses marques de fabrique et en font un fromage reconnaissable entre tous.

 

 

Fiche d’identité

Appellation : Roquefort

Origine : Roquefort-sur-Soulzon, Midi-Pyrénées

Type de lait : brebis Lacaune (lait cru)

Poids moyen : 2,500 kg

Type de pâte : pâte persillée

Durée d’affinage : 4 mois minimum (5 mois pour un affinage optimal)

Quantité : Il faut en moyenne 4,5 litres de lait pour fournir un kilo de roquefort

AOC : oui (depuis 1952) et protégé par une charte depuis 1411.

AOP (au niveau européen) : oui depuis 1996

Pourcentage de matières grasses : 50%. Grâce à son goût typé et long en bouche, un petit morceau suffit à combler l’appétit des plus gourmands.

Quand le déguster : la période la plus propice est d’avril à octobre, date à laquelle on trouve la plus grande diversité de roquefort.

 

 

Vous voilà fin prêt pour bien choisir votre Roquefort, bonne dégustation !

 

 

 

 

0

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.