Portraits

finalistes.jpg

Le succès de cette finale Roquefort Papillon, nous le devons évidemment à nos quatre finalistes, à leur joie de vivre et leurs sourires si communicatifs.
Impossible donc de passer à côté d’un petit portrait aussi fidèle que possible à la réalité. 

06

 

Tout d’abord, laissez moi vous présenter Claude, plus connue sous le nom de Mamina. Cette cuisinière hors pair partage son amour de la cuisine à travers son blog qu’elle anime chaque jour avec passion. Est ce la régularité sans faille avec laquelle elle poste ses billets qui fut la clef de son succès sur la toile ? Pas seulement, car ce serait faire abstraction des plus grands atouts de Mamina : sa joie de vivre et sa générosité qui transparaissent à travers ses billets. Sa curiosité et son imagination que nous connaissons tous grâce à ses recettes. Une imagination qui ne lui a pas fait défaut dans l’invention de la pana cotta roquefort et compotée de figues qu’elle nous a proposé.
Son blog : >> Et si c’était bon

 

sarran_moi.jpg

 

Deuxième rencontre de cette journée, Silvia, et son désormais célèbre « petit » accent italien. Silvia et sa joie de vivre si contagieuse, ses intonations et ses éclats de rires. Elle a choisi de nous concocter un plat qui lui ressemble, plein de surprise. On ne se lasse pas de l’écouter nous raconter l’histoire de cette recette : quelques mots laissés dans le cahier de recettes de sa grand-mère. Ni ingrédients, ni instructions. Titillée par la curiosité et l’envie de revisiter cette recette de famille, Silvia laisse vagabonder son imagination pour réinventer l’idée qu’avait jadis eu sa grand-mère.
Son blog : >> Savoirs et saveurs

 

PIERRE.jpg

 

Après l’exubérance et la vitalité latine, nous avons rencontré le calme et la sagesse de Pierre. Ce sympathique timide nous a surpris par son professionnalisme et sa maîtrise du détail. Une timidité vite oubliée dès qu’il s’agit de parler cuisine. Chacun de nous a été séduit par sa façon de nous conter sa pana cotta de roquefort papillon, neige de vin et émulsion de pain grillé, avec enthousiasme et passion. Une personnalité qui prend le temps d’écouter et de bien faire les choses, une organisation et un sens du timing parfait pour ce chef cuisinier en herbe.
Son blog : >> Pierre cuisine

 

manu_mamina-1.jpg

 

Et enfin, notre grand gagnant. Fin gastronome, Emmanuel a le goût de la compétition. Son originalité gastronomique et sa concentration lui ont valu d’être titré champion de ce concours. Passionné dans l’âme, il définit la cuisine comme une manière de « transformer la matière en joie et de partager des expériences nouvelles ». Grâce à la texture légère et aérienne de son roquefort Papillon présenté comme un cocon, il nous a fait découvrir le roquefort sous un nouveau jour et a su interpréter le thème du concours « saisissez l’insaisissable ».
Son blog : >> La cuisine de Manu

Nos quatre finalistes ont un point commun, autre que le goût de la cuisine. Ils font partie de ces gens qu’on aime rencontrer, qui nous donne l’envie de cuisiner et de savourer. Nous les remercions pour cela, et pour tout le reste.

0

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.