Chrysalide d’Insaisissable dans son Cocon Douceur

papillon-millefeuille-pain-epices-fraises-roquefort.jpg

Préparation : 40 minutes
Cuisson é 20 minutes
Difficulté : moyenne
Coût : budget moyen

« Saisissez l’insaisissable »avec son logo léger comme un papillon m’a confortée dans cette envie de blottir, telle une chrysalide remplie de promesses, une petite portion de Roquefort Papillon dans un cocon de barbe à papa.

La barbe à papa – souvenir de l’enfance – et sa saveur sucrée tout en légèreté qui vient soustraire à notre regard gourmand, cette chrysalide à la texture si typée. La barbe à papa, qui fond telle une illusion au premier contact avec les papilles et découvre un caramel à peine épicé, égide s’érigeant comme ultime protection à l’onctuosité. Fondant en bouche, accompagnée de son millefeuilles de pain d’épices rehaussé par l’acidité de la pomme Granny aux fraises calfeutrée dans son jus de Monbazillac, la chrysalide a alors terminé sa noble transformation et laisse en bouche le souvenir d’un papillon aux milles couleurs.

 

  • Ingrédients

Pour 4 personnes

100 gr de Roquefort Papillon

Le millefeuille au pain d’épices
150 gr de Mara des Bois
(ou une autre variété de fraises très parfumée)
75 gr de sucre
2 pommes Granny
3 dl d’eau
2 cs de Pulco orange sanguine
2 dl de Monbazillac
3 feuilles de gélatine
8 fines tranches de pain d’épice
1 cs de beurre salé

Caramel à peine épicé
250 gr de sucre en morceaux
4 cs d’eau
1 cs de Pulco orange sanguine
poivre long

sucre fin pour la barbe à papa (quantité en fonction de l’appareil)

  • Préparation

La veille
1. Porter les 3 dl d’eau à ébullition avec 75 gr de sucre et le jus d’orange sanguine.
2. Plonger les fraises et baiser le feu. Laisser cuire 10 min à feu doux. Chinoiser, laisser refroidir et réserver au frais.
3. Laver les pommes et les couper en très fines tranches.
4. Bien immerger les tranches de pommes dans le sirop de fraises, couvrir et réserver 12 heures au réfrigérateur.

La gelée de Monbazillac à la Granny
1. Ramillir la gélatine dans de l’eau froide.

2. Porter le Monbazillac à ébullition et y dissoudre la gélatine.
3. Eponger les tranches de pommes afin d’en retirer le trop plein d’humidité. Les disposer au fond d’un moule rectangulaire et couler une fine couche de gelée au Monbazillac. Faire prendre au froid. Dès que la couche est prise, réaliser une seconde couche de la même manière. Laisser prendre.

Le Roquefort en coque de caramel (peut se préparer un peu à l’avance)
1. Mélanger le sucre en morceau et les 4 cs d’eau. Ajouter un peu de poivre long et faire fondre à feu moyen jusqu’à ébullition.
2. Dès que commence l’ébullition, lancer à feu vif de manière à atteindre un caramel blond « foncé ».
3. Hors feu et en se protégeant des éventuelles éclaboussures, ajouter le jus d’orange sanguine.
4. Couper le roquefort en 4 portions et le tremper dans le caramel. Laisser refroidir.

Penser à brancher l’appareil à barbe à papa (selon la marque, il faut plus ou moins de temps pour que le sucre se transforme).

Au dernier moment
Réaliser le millefeuilles :
Faire revenir légèrement le pain d’épice sur une face dans le beurre salé. Alterner deux tranches de pain d’épices et deux tranches de gelée.

Le cocon :
Enrober le bonbon de roquefort dans un cocon de barbe à papa.

  • Conseils

Servir rapidement car la barbe à papa est éphémère…

Recette proposée par Fabienne :sur son blog Alice aux pays des saveurs

 

En partenariat avec 750grammes

0

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.